Accueil

Bienvenue

Situation

Programme

Informations

Relais

Prier

Liste

Liens

Amis

 

Le Bon Pasteur (Ps. 22)

Prières de jadis 

Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien.
Sur des prés d'herbe fraîche, il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin pour l'honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort, je ne crains aucun mal,
car il est avec moi : ton bâton me guide et me rassure.

Tu prépares la table pour moi devant mes ennemis :
tu répands le parfum sur ma tête, ma coupe est débordante.

Grâce et bonheur m'accompagnent tous les jours de ma vie ;
j'habiterai la maison du Seigneur pour la durée de mes jours.

Prière d'Isaac d'Antioche (mort en 460)

ange à la harpe

Je suis la cithare

Il est beau de chanter le Seigneur, et c'est le plus grand bien qu'il nous soit donné que de chanter ton nom, ô Très-Haut.
Tu nous a jugé dignes de célébrer ta bonté.
Tu as créé l'univers, Seigneur, par une simple parole, mais l'homme est l'oeuvre de tes propres mains.
De cela je me glorifie : je suis la cithare, doué de parole et de raison, pour chanter la louange et la reconnaissance de l'univers créé par ta bonté.
Grandes sont tes oeuvres, Seigneur, plus grand moi qui les découvre ; aussi je veux avec tous mes sens te chanter et célébrer ta majesté.
Tu me combles de joie par tes oeuvres, Seigneur, je chante avec allégresse ce que tes mains ont fait.

Prière de Saint Thomas d'Aquin (XIIIe siècle)

Prières de jadis 
Seigneur, mets de l'ordre dans ma vie

Seigneur, mets de l'ordre dans ma vie, et ce que tu veux que je fasse, donne moi de le connaître, donne-moi de l'accomplir comme il faut et comme il est utile au salut de mon âme.

Que j'aille vers toi, Seigneur, par un chemin sûr, droit, agréable et menant au terme, un chemin qui ne s'égare pas entre les prospérités et les adversités, en sorte que je te rende grâce dans les choses prospères et que je garde la patience dans les choses adverses, ne me laissant ni exalter par les premières, ni abattre par les secondes.

Seigneur, que toute joie me fatigue qui est sans toi, et que je ne désire rien en dehors de toi.
Que tout travail, Seigneur, me soit agréable qui est pour toi et tout repos insupportable qui est sans toi.
Donne-moi souvent de porter mon coeur vers toi, et quand je faiblis, de peser ma faute avec douleur, avec un ferme propos de me corriger.

flèche